Juridique

Pourquoi choisir un syndic professionnel ?

By juillet 1, 2019 No Comments

pourquoi choisir un syndic professionnel

Des connaissances juridiques, techniques et en comptabilité sont requises pour remplir correctement
la mission de syndic de copropriété. Cette activité demande également du temps consacré à la
préparation des assemblées générales ainsi qu’un certain sens de la psychologie lors des relations
avec les copropriétaires ou les membres du conseil syndical. Penchons-nous sur les raisons de choisir un syndic professionnel.

Une gestion de la copropriété de plus en plus complexe

Ce cumul de compétences indispensables fait que l’activité de syndic se révèle être un métier à part
entière et quasiment à temps plein. Dans le cadre de la loi Elan, le syndic se doit de proposer un
accès en ligne des documents relatifs à la copropriété. Cette nouvelle obligation demande dès lors un
minimum de connaissances en matière d’outils numériques.
Bien qu’un copropriétaire volontaire puisse être élu syndic au cours d’une assemblée, le contrat de
syndic peut rapidement devenir un cauchemar lors d’une gestion portant sur une copropriété
importante ou représentant plusieurs lots. Sa position est d’autant plus instable que la même loi Elan
oblige le conseil syndical à procéder à une mise en concurrence du syndic à chaque assemblée
générale, d’où un risque supplémentaire de conflit.

>> A lire aussi : la convocation à l’assemblée générale

Les avantages d’un syndic professionnel

Les contraintes imposées au syndic se trouvent sensiblement augmentées lorsqu’il s’agit d’une
nouvelle copropriété créée dans le cadre d’un programme immobilier neuf. Retrouvez une large sélection de biens immobiliers neufs sur lemondeimmo.com.
Aux missions de gestion ordinaire, le syndic doit en effet veiller au bon déroulement de certains
travaux supplémentaires liés à une construction neuve. Responsable du choix des prestataires, le
syndic se doit de respecter au plus près les souhaits des nouveaux copropriétaires, ce qui demande
des connaissances approfondies dans de nombreux domaines.
Dans tous les cas, un contrat de syndic confié à un professionnel devient incontournable dès que la
copropriété dépasse 3 ou 4 lots. Passée cette limite, le poids des responsabilités devient rapidement
écrasant pour un syndic bénévole ou un syndicat coopératif.
La mise en concurrence exigée par la loi Elan est de plus facilitée du fait que le choix s’effectue parmi
une liste de professionnels qui possèdent les compétences pour assurer les divers aspects de leur
contrat.
Pour les copropriétaires, un autre avantage du syndic professionnel réside dans le fait qu’il est
obligatoirement couvert par une garantie de responsabilité civile. En cas de faute de gestion, les
copropriétaires peuvent être indemnisées, ce qui est souvent bien plus difficile lorsque le syndic est
simplement un copropriétaire.

>> A lire aussi : L’assurance de copropriété

le monde immo